01/10/2012

Vivre une toile de Magritte

 

 

 

La nuit approche, nous sortons sur la terrasse et contemplons vers l’Ouest  un somptueux crépuscule bleuté par la grâce d’un reste de lumière.

 

Ce fond de ciel d’un bleu clair pâle est celui qui fait le charme de certaines toiles de Magritte, je me souviens ainsi de l’image d’une maison se détachant sur décor bleu, uni, paisible d’un début de soirée.

 

Dans ce sursis de lumière les frondaisons du parc se détachent déjà en noir, nous distinguons seulement leur masse bouillonnante tandis que tout en continuité la clarté s’efface tout doucement .

 

 

Notre méditation rêveuse est interrompue par le miaulement du chat blanc, la nuit tous les chats sont gris sauf les chats blancs !

 

Commentaires

en voilà une belle méditation poétique :-)

Écrit par : Adrienne | 01/10/2012

Répondre à ce commentaire

C'est incroyable comme les toiles de Magritte sont présentes dans tous les esprits, un peintre marquant.
Les ciels de crépuscule sont fascinants à observer.
Bien des caresses à vos boules de poils.

Écrit par : Laurence | 02/10/2012

Répondre à ce commentaire

BONJOUR MARC
on ferme les yeux et on se trouve plongé dans ce magnifique décor s'est super et très reposant aller chat gris ou chat blanc peut importe on rêve
MARC merci de ce magnifique com sur mon billet d'hier cela me touche beaucoup il est vrai que je recherche toujours la beauté dans les poèmes parfois même un peu tristounet on me le reproche mais tant pis
BONNE JOURNEE
BISES MARC
DANY

Écrit par : FRUITS CONFITS | 03/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marc, bien joli article, c'est beau de savoir voir la poésie du lieu...Passe une très bonne fin de semaine !
Caresses à tes quatre pattes et bises amicales à vous deux ♥

Écrit par : Chadou | 03/10/2012

Répondre à ce commentaire

Une très belle journée et je retirndrai cette leçon de philosophie "la nuit tous les chats sont gris, sauf les chats blancs" ... il y a de quoi méditer :-)

Amicalement

Écrit par : jacques robert | 03/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour très cher Marc
Quel merveilleux poête que tu es!
Merci pour René Magritte qui est de chez nous, et merci surtout pour ce décor merveilleux virtuel qui m'a fait rêver durant un instant
Très belle réflexion sur les chats blancs, je n'y avais pas pensé, bravo !
Me voici de retour sur les blogs et heureuse de te retrouver.
Merci pour tes passages en mon absence,
Je te souhaite une bonne journée
Bisous
Méline

Écrit par : mel-and-tof | 03/10/2012

Répondre à ce commentaire

Sale bête !!! te couper dans une telle contemplation inspirée par Magritte et du coup nous priver d'une prose poétique qui serait allée plus loin dans notre imaginaire....
Bonne journée à toi et caresse au chat si tu peux l'approcher autrement qu'avec ton pistolet à eau.

Écrit par : chantal | 03/10/2012

Répondre à ce commentaire

Belle poésie
j'aime
Bises Marc

Écrit par : nicole | 04/10/2012

Répondre à ce commentaire

T'es poétique pour un prof de physique ! Je te pardonne, car je te comprends trop bien.
Bisous affectueux

Écrit par : godelieve | 05/10/2012

Répondre à ce commentaire

Quel poète ce Marc... et quelle sensibilité. C'est beau...

Écrit par : godelieve | 10/10/2012

Répondre à ce commentaire

Pendant un instant j'étais transportée dans ce merveilleux décor propice à la méditation...
Superbe !

Écrit par : Pâques | 11/10/2012

Répondre à ce commentaire

Tu la vis super bien ! Magritte est mion peintre préféré.

Écrit par : Edouard | 17/11/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marc,

Je prends beaucoup de plaisir à chaque fois que je me plonge dans tes textes où tendresse rime avec justesse.
Comme je te l'avais expliqué, je m'attache moi aussi à mettre sur papier quelques souvenirs de jeunesse.
Serais-tu d'accord de m'aider à affiner quelques-uns de ceux-ci concernant notamment notre "carrière" de scouts?
Si tu le souhaites, je pourrais aussi te faire parvenir la petite centaine de pages déjà écrites où tu vivras le
Andenne des années 50 passé au filtre de ma mémoire.
Voici mon adresse mail: danielroquet@skynet.be . Serait-ce abuser de te demander la tienne.

Bien amicalement. Daniel Roquet

Écrit par : Daniel Roquet | 09/12/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.