19/12/2013

Façon Didier Daurat

A la manière de Didier Daurat

Quand j’ai débarqué dans l’école où je passerai la plus grande partie de ma carrière de professeur de Physique j’étais, bien que presque débutant, très sûr de moi et conquérant comme l’aviateur Mermoz à son arrivée à Toulouse, siège de l’Aéropostale qui finit par devenir Air France. Cette compagnie était dirigée par Didier Daurat.

Comme l’illustre pilote j’ai connu un autre Didier Daurat : une directrice rigoureuse, exigeante qui avec l’Inspecteur m’amena à revoir ma manière de travailler.

Certes je gardai ma fantaisie et je trouvais toujours qu’un cours sans une séquence de rire était moins efficace. En plus je préparais désormais mes leçons de manière plus approfondie, plus organisée secondé en cela par l’utilisation de l’excellent manuel scolaire dont disposaient mes élèves. Il va de soi que je réalisais minutieusement les expériences qui concrétisaient ou précédaient l’exposé oral.

Ma directrice, célibataire, était entièrement dévouée à son établissement. Arrivée tôt, la première, elle quittait les lieux la dernière. Elle menait l’école d’une main très ferme et au fil du temps un respect réciproque s’épanouissait entre les professeurs et leur « boss ».En réunion sa formation classique lui fournissait des citations pertinentes ou acides, son humour était parfois dévastateur à l’encontre de quelque contrevenant.

Lorsque je sollicitais son feu vert pour une activité je lui exposais mon projet et je lui en remettais un résumé écrit. Généralement c’était accepté.

La comparaison avec Daurat est vraiment pertinente tous deux canalisaient l’exubérance des débutants pour en faire des professionnels efficaces sans casser, en définitive, leur enthousiasme. On critiquait parfois sa rigueur mais le résultat était là : l’école était réputée et sa patronne respectée.

 

Commentaires

Serait-elle décédée cette brave dame ? Tant d'éloges, tout à coup...

Écrit par : godelieve | 20/12/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marc...C'est chouette ces souvenirs...Nous avons un plaisir non dissimulé de se remémoré les personnes qui ont marqués notre vie de leurs empreintes ! C'est tout bon !
Bisous en pagaille a vous deux ♥ et douces caresses à tes gentils quatre pattes ♥

Écrit par : Chadou | 21/12/2013

Répondre à ce commentaire

Bonnes fêtes de fin d'année ! Joyeux Noël ! Pascal.

Écrit par : Djemaa | 22/12/2013

Répondre à ce commentaire

BONJOUR MARC
très intéressante cette comparaison avec DIDIER DAURAT mais moi j'ai une autre comparaison tout a fait différente mon fils se prénomme
DIDIER et voila que celui ci un jour il devait avoir 18 ans a peu près il me sort donc : DIDIER ce n'est pas un prénom pour un homme
alors là les bras coupés que répondre ??? j'ai trouvé la parade et la première réflexion qui m'est venu : pourtant regarde DIDIER DAURAT
il fait quelque chose de sa vie et c'est bien un homme considéré comme tel non ??? je ne sais si cela lui a suffit toujours est il qu'il ne m'a plus sorti cette chose là
j'espère MARC que toi et la GAZELLE vous allez passer de très bonne fêtes de fin d'année en tout cas je vous le souhaite
GROS BISOUS MARC
A L'ANNEE PROCHAINE
DANY

Écrit par : FRUITS CONFITS | 22/12/2013

Répondre à ce commentaire

c'est exactement le genre de directrice dont une école a besoin :-)
bonne fin d'année!

Écrit par : Adrienne | 27/12/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marc...Nous voilà déjà occupés à courir vers le Nouvel an...Plus que quelques jours !
En attendant je suis là pour te souhaiter une bonne dernière semaine de l'année remplie de douceurs et de plaisirs ♥
Gros bisous amicaux à vous deux et gros câlins aux quatre pattes ♥

Écrit par : Chadou | 28/12/2013

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marc

tout réside dans l'art de donner cours et c'est vrai le savoir la connaissance doit être un plaisir a apprendre même pour les curs plus plus rébarbatif, un bon prof doit pouvoir capter l'attention de ses élèves et je lis que tu y as réussi..

je te souhaite une bonne année :)
bises

Écrit par : nays | 01/01/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.