15/10/2014

L'homme aux deux vélos

Petit garçon, en première année primaire, j’étais fasciné par mon Maître qui possédait deux vélos .

 Il montait le premier pour se rendre de son domicile à Antheit (  petit village proche de Huy) à la gare de Statte où il rangeait son premier vélo et prenait le train pour Andenne, à cette gare sa seconde bicyclette l’attendait pour traverser la Meuse et rejoindre l’école.

 

Parfois, le matin quand j’arrivais de bonne heure, j’assistais à l’arrivée en solitaire du champion pédagogue.

 

Je lui dois beaucoup, il m’a appris à lire et surtout donné le goût de l’étude.

 

J’étais doublement chanceux de connaître pour mes premiers pas dans la connaissance un guide efficace et bon mais aussi un ancien condisciple à l’Ecole Normale et ami de mon grand-père, lui aussi instituteur.

 

 D’entrée de jeu j’étais en confiance pour mon entrée à la « grande école » et mes résultats excellents. Je me souviens encore de l’atmosphère paisible de la classe où régnait son influence à la fois paternelle et amicale .

 

Il prit sa retraite quand j’étais en sixième primaire et, avec un condisciple que mon ancien maître appréciait aussi, j’eus l’honneur de lui remettre son cadeau de départ devant une assemblée émue et reconnaissante.

 

 

 

Commentaires

bonjour Marc

de chouettes souvenirs que tu racontes :)

bonne journée
**

Écrit par : nays | 16/10/2014

Répondre à ce commentaire

Un écolo avant l'heure ...

Écrit par : saravati | 16/10/2014

Répondre à ce commentaire

ça me fait penser à une chanson de quand j'étais moi-même à l'école primaire, "Adieu monsieur le professeur" ;-)
Hugues Aufray, je pense...

Écrit par : Adrienne | 16/10/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marc, c'était la belle époque ! Essaye un peu de laisser ton vélo tout seul la nuit, tu n'es pas certain du tout de le retrouver le lendemain ! ! !
Je suis heureuse que tu vas bien, moi ça va bien aussi, ce matin le ciel est bien clair ici, quelle plaisir !
Passe une très bonne journée mon ami et douces caresses à tes gentilles copains félins et canins ♥

Écrit par : Chadou | 17/10/2014

Répondre à ce commentaire

BONJOUR MARC
quel souvenir émouvant tu nous racontes là et mon Dieu que ces temps sont loin ou on respecté les instituteurs et bien sur les professeurs j'ai toujours entendu dire que si un instit punissait un élève les parents ne se risquaient de venir se plaindre pour ma part je n'ai jamais eu ce problème j'étais sage quand a mes enfants eux aussi ne m'ont jamais donné ce soucis là quand on voit maintenant les choses qui se passent vraiment cela fait réfléchir et c'est bien dommage
quand a ton instituteur le pauvre monsieur si c'était maintenant il devrait s'acheter un vélo tous les mois les choses ont bien changées
BONNE FIN D'APRES MIDI
BISOUS MARC
DANY
CARESSES A TA PETITE MENAGERIE

Écrit par : FRUITS CONFITS | 17/10/2014

Répondre à ce commentaire

Il aurait été heureux de te lire maintenant ! J'ai moi aussi des souvenirs de mon institutrice en première année. Mademoiselle Marie ne m'a pas appris à lire, j'ai appris à la maison, mais elle m'a appris un peu d'humilité, car j'étais alors beaucoup plus caustique qu'aujourd'hui...

Écrit par : godelieve | 20/10/2014

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est important de se sentir en confiance lorsque l'on entre à l'école. Cela détermine pas mal de choses pour la suite !
Dis-moi, il était très organisé cet instituteur !!!!!!

bon week-end.

Écrit par : Malilouléa | 25/10/2014

Répondre à ce commentaire

Cher Marc
J'ai eu les yeux attirés par ton commentaire chez Adrienne. Quelqu'un qui cite Alain de nos jours, c'est un peu un extra-terrestre. J'ai eu envie de voir si tu étais vraiment un petit homme vert.. ;-) Et je tombe sur ton billet hommage a ton instituteur, digne d'un Camus remerciant son maître.
Et en plus tu aimes les chats...
^^

Écrit par : Celestine | 06/11/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.