09/04/2015

Spectacles devant la Meuse

Spectacles devant la terrasse

 

 

Petit garçon, je passais de longues heures sur la terrasse de la villa de mon grand-père maternel sur la rive gauche de la Meuse.

 

Devant moi, je voyais la route puis la berge de la Meuse,  le fleuve et sur la rive opposée le débarcadère, la grand-route invisible et la carrière, sauvage coup de hache dans la colline défigurée. Plus à droite se dressaient les ruines du château féodal de Beaufort où j’imaginais les combats des chevaliers

 

J’entendais le martèlement des pics pneumatiques, les explosions des mines suivies de l’écroulement de la roche. Les blocs récoltés, chargés sur des wagonnets roulant sur des rails, étaient poussés par des manœuvres jusqu’au quai, après avoir traversé la grand-route. Là ils étaient déversés  dans la cale d’un chaland, le plus souvent néerlandais. Les pierres étaient surtout acheminées vers les Pays-Bas pour la construction des digues.

 

Le métier de carrier était très dangereux, un de mes voisins y avait perdu une jambe.

 

Le trafic fluvial était important, j’admirais les remorqueurs à vapeur dont les hautes cheminées vomissaient une fumée noire en remorquant un ou plusieurs chalands. Maintenant, ils me rappellent le décor de certains livres de Georges Simenon.

 

Un soir le fleuve a offert un spectacle insolite : devant un bateau mouche

d’où montait la musique du film « le troisième homme », un nageur s’entrainait pour la traversée de la Manche.

11:06 Écrit par yog | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

ღ ✽ ツBonjour Marc...Toujours du bonheur de venir te souhaiter un bon dimanche. C'est de nouveau un ciel bien brumeux ce matin ici, mais si c'est comme hier le soleil viendras plus tard ! J'aime beaucoup les souvenirs du petit garçon que tu étais !
Je te fais de gros bisous amicaux...passe une belle journée, gros câlins aux copains ღ ✽ ツ

Écrit par : Chadou | 12/04/2015

Répondre à ce commentaire

Bien belle histoire
belle soirée

Écrit par : nicole | 14/04/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.