14/10/2013

Triste avenir ?

 

 

Quand je pense à l’avenir de mes petits-enfants la peur m’envahit.

 

Le réchauffement climatique progresse inexorablement, les calottes glaciaires des pôles continuent de fondre, le niveau des mers s’élève….

 

Et pourtant d’aucuns s’acharnent contre les énergies renouvelables comme l’éolien, le photovoltaïque ou se moquent de la raréfaction des énergies fossiles. Comme  disent les marxistes, ils vendraient la corde qui servirait à les pendre.

 

Je n’ose imaginer les guerres atroces et acharnées pour les dernières gouttes de pétrole.

 

Pour les chimistes,  les molécules d’hydrocarbures sont tellement utiles et trop belles pour être bêtement brûlées.

 

Il n’est jamais trop tard pour bien faire, ainsi la probabilité d’une guerre nucléaire a fini par décroître pour un jour, j’espère, disparaître.

 

Agissons infatigablement  et de plus en plus pour convaincre les décideurs économiques et politiques et n’oublions pas que la première action indispensable consiste tout simplement lutter contre tous les gaspillages d’énergie.