19/01/2015

Chocolat bleu pâle

Chocolat bleu pâle

 

Cette expression ressurgit de mon enfance, il est chocolat (bleu pâle) signifiait : il est fichu.

Sur les terrains de football sévissait l’insulte « arbitre en chocolat » (malléable et forcement favorisant l’équipe adverse)

Hélas cette formule convient à de nombreuses marques de ce délicieux produit qui ont disparu ou ont été absorbées .

Au champ d’honneur citons : Martougin, Jacques qui nous proposait un fabuleux fourré-praliné et des chromos, Kwatta que je n’ai retrouvé que sous forme de pâte à tartiner, de Beukelaer dont seul le remarquable Léo survit sous la bannière Milka-Suchard, Meurisse avalé par Côte d’Or .Les grandes enseignes proposent aussi des produits à leur marque

J’ai, en déambulant dans les rayons, fait la courte liste des survivants : Nestlé, Suchard et Côte d’Or et en haut de gamme Galler ( la Rolls des chocolats en bâtons).

En tout haut de gamme nous trouvons les chocolats artisanaux élaborés par de véritables orfèvres .

Les biscuits ont connu la plupart un sort analogue, engloutis par Lu comme les Princes fourrés que Mirzah et moi adorons. 

Exeunt (disparus)Parein , Beukelaer… Seul le speculoos  « Lotus » tient bon.

En France les biscuits sont souvent appelés gâteaux et les pralines chocolats.

(sauf erreur ou omission car le chocolat est un aliment euphorisant)

30/04/2014

L'ouïe fine de Mirzah

Mirzah est attentive

 

Depuis que je suis petit garçon j’aime les « princes fourrés ». Dernièrement, j’en ai acheté un paquet que je m’efforce de déguster le plus discrètement possible.

Je pensais ouvrir la porte du buffet silencieusement, déballer le paquet sans froissement et  savourer le délicieux biscuit (NDLR : en France « gâteau » !) en catimini.

A peine avais-je croqué la première bouchée que ma brave chienne accourait pour en solliciter le partage. Je lui en offris donc une petite part.

Cela me rappelle les performances du chien de mon grand-père : il suffisait de déballer le colis du boucher, et celui-là seulement, pour qu’il se précipite dans la cuisine.

Les chiens ont une ouïe fine et sélective, dès que la Gazelle ou nos petits-enfants sont au bas de l’ascenseur Mirzah s’agite, remue la queue, pousse de petits glapissements et se presse près de la porte pour accueillir.

Quel bonheur de vivre auprès d’un animal aussi aimable et futé !