19/03/2015

Schlagmulder son bistrot et son fouet

Le mythe « Schlagmulder »

 

Lorsque mes enfants n’étaient pas sages, je les menaçais d’appeler Schlagmulder    ( en criant Schlagmulder vient ici ! ) s’ils ne se calmaient pas et généralement cette crainte était suffisante.

Effectivement il devait s’agir d’un personnage redoutable et légendaire : ancien marin sur les derniers et fabuleux voiliers « fins comme des oiseaux », il tenait un bistrot à Anvers conforme à l’ambiance décrite par le grand Jacques Brel : «  Dans le port d’Amsterdam … » . Au-dessus de la cheminée était accroché un fouet impressionnant que l’ancien marin devait manier avec dextérité.

Il aurait été capable, comme certains conducteurs de diligences dans l’ Ouest américain, de couper en deux une cigarette au bec d’un fumeur ( cf « la diligence » aventure de Lucky Luke par Morris (Ed Dupuis et Dargaud)).

Même Indiana Jones , autre virtuose du fouet, l’aurait considéré avec le respect dû à un expert en la matière.

Quant à l’équipement du Père Fouettard, vis-à-vis celui de l’ancien matelot, il ferait figure de … jouet de Saint Nicolas.

Bref mon « ami » anversois inspirait une certaine crainte que l’on dit début de la sagesse.

Cela fonctionna jusqu’au jour où un de mes fils me suggéra subtilement et crânement d’appeler enfin ce fameux  justicier, alors le mythe se dégonfla.

11:37 Écrit par yog dans Général, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : marin, fouet, virtuose, bistrot |  Facebook | |