10/04/2014

Une sieste peu évangélique ?

 

Allongé sur le couvre-lit, j’appelle Lech qui aussitôt me rejoint et sous les caresses de ma main droite elle se met à ronronner comme il sied à tout bon chat.

 

Bien vite Mirzah arrive au bord du lit et réclame, elle aussi, la main de son maître.

 

Mes deux mains fouraillent leurs toisons respectives …. mais contrairement au précepte de Jésus ma main droite n’ignore pas ce que fait ma gauche !

 

Mirzah est insatisfaite, elle contourne le lit, d’un saut s’y juche et réclame à nouveau ma main à peine libérée. Elle est moins discrète que Lech et démarre ses coups de lèche en cherchant mon visage. Il m’est impossible de l’en dissuader !

 

Ma sieste est donc terminée et je laisse les deux petites bêtes maîtresses du terrain.

 

Après tout, n’était-ce pas leur objectif ?

 

J’ai encore été eu !